21 millions pour des mesures de soutien via un allègement de la fiscalité locale spécifique

Sur proposition du ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon, le Gouvernement  wallon décide de compenser en totalité les moindres recettes des communes et des provinces qui supprimeront en 2021 leurs taxes :

  • sur les débits de boissons ;
  • sur le placement de terrasses, tables et chaises ;
  • sur les droits d’emplacement sur les marchés ;
  • sur les forains, les loges foraines et mobiles ;
  • sur les hôtels et chambres d’hôtels.

 

Les montant total que le Gouvernement devra compenser s’élève à 21 millions (Débits de boissons et terrasses: 5 millions – Maraîchers: 8 millions- Forains: 3,6 millions – Hôtels : 4,4 millions)

 

La compensation sera octroyée aux pouvoirs locaux pour le 20 juillet 2021 au plus tard.

 

Pour rappel, le Gouvernement wallon avait décidé pour l’année 2020, de réserver 4 millions d’euros pour soutenir les pouvoirs locaux ayant pris des mesures d’exonération de taxes portant sur les secteurs économiques impactés par la crise sanitaire.

En 2020, 167 communes et 2 provinces ont pris de telles mesures.

 

Aujourd’hui, le ministre des Pouvoirs locaux a décidé de soutenir totalement l’ensemble des pouvoirs locaux qui décideront d’aider les secteurs les plus durement impactés durant l’année 2020, à savoir le secteur Horeca, les maraîchers, les forains et les hôtels.

Pour le Ministre : « La crise sanitaire exceptionnelle liée au Covid-19 que connait la Belgique depuis le mois de mars 2020, et les mesures de confinement et restrictives d’activités ont impacté particulièrement le secteur de l’HORECA.  Les communes ont décidé de soutenir les entreprises et indépendants touchés par la crise du coronavirus via un allégement de la fiscalité locale. Les taxes locales touchant ces secteurs ont été « suspendues » le temps de la fermeture. Aujourd’hui, il est indispensable de poursuivre l’effort fiscal fourni par les pouvoirs locaux et à tout le moins de les aider à maintenir leurs activités durant l’année 2021. Si nous voulons maintenir un haut niveau de service public, nous devons anticiper, les accompagner pour amortir au maximum les déficits qui s’annoncent».

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer