4000 personnes pourraient se retrouver devant les tribunaux liégeois pour des infractions Covid

En plein confinement, la police avait fait preuve de fermeté par rapport aux règles imposées à la population. Par exemple, pour les déplacements non-essentiels. Dans la circonscription de Liège, 8000 dossiers sont arrivés au parquet. 2.140 d’entre eux en sont restés là après le paiement de transactions pénales et 790 autres ont été réglés via les terminaux de paiement. Une partie des dossiers ont été classés sans suite car les circonstances ne permettaient pas d’établir si le comportement verbalisé était interdit ou pas.

Il reste donc entre 3000 et 4000 personnes qui, n’ayant pas payé la transaction ou se trouvant en état de récidive, vont comparaître devant le tribunal de police qui va devoir gérer ces dossiers. Heureusement, la diminution des affaires en matière correctionnelle pendant le confinament leur donne aiujourd’hui un peu de marge.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer