Des poissons, piégés dans la rivière asséchée

Ce weekend, des dizaines de citoyens se sont mobilisés pour sauver des poissons prisonniers d’un bras de rivière asséché à Hotton. Plusieurs milliers de spécimens ont été transportés dans l’Ourthe voisine, indique dimanche l’échevin Jean-François Dewez.

À Hotton, le manque de précipitations a entraîné l’assèchement d’un bras de rivière le long de l’Ourthe, piégeant plusieurs milliers de poissons dans des flaques d’eau.

“Le biais du moulin était à sec”

“Vendredi, un animateur du centre d’observation de la rivière, Rivéo, a constaté que le biais du moulin était à sec. Or, il s’agit d’une zone de reproduction pour de nombreux poissons”, explique le premier échevin, Jean-François Dewez. “Le DNF (Département de la Nature et des Forêts, NDLR) nous a fait savoir que ses services ne pouvaient intervenir. Un appel à volontaires a donc été lancé sur Facebook. Tout au long du weekend, des dizaines de bénévoles se sont relayés pour attraper les poissons avec des épuisettes et les transporter jusque dans l’Ourthe, de l’autre côté de l’île de l’Oneux.”

Des milliers de poissons sauvés

L’opération a permis de sauver plusieurs dizaines de kilos de poissons, soit quelques milliers de truites, barbeaux, anguilles, écrevisses, moules sauvages et autres spécimens, assure l’échevin. C’est la première fois qu’un tel phénomène se produit de manière naturelle à cet endroit de la rivière. Quant à l’Ourthe, l’eau s’y écoule toujours mais la situation n’en demeure pas moins inquiétante, estime l’échevin hottonais.

“Heureusement, il existe un barrage à proximité de l’aire de baignade qui permet de maintenir l’eau à niveau. Mais par endroit, il ne s’écoule plus qu’un mince filet d’eau.”

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer