Finalement pas d’hôpital de campagne Covid à l’ancienne clinique Saint-Joseph

Il y a trois semaines, le bourgmestre avait émis l’idée d’utiliser certains bâtiments de l’ancien hôpital Saint-Joseph (dans le quartier Sainte-Marguerite) en vue d’accueillir certains patients âgés atteints par le coronavirus, dont ceux encore contagieux après leur sortie d’hôpital. Cela, pour libérer des places dans les hôpitaux de la région. Il envisageait une collaboration avec les trois hôpitaux liégeois: CHC, CHU et MontLégia.

Mais, comme en avril où ma proposition où l’idée avait déjà été évoquée sans se concrétiser, le problème reste de trouver du personnel médical pour travailler sur ce nouveau site potentiel, alors que les hôpitaux en manquent d’ores et déjà. De plus, du côté du promoteur Bluestone Invest, on souligne que des travaux ont été entrepris et que les lieux ont déjà beaucoup changé par rapport à leur configuration originelle.

Et, de fait, la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, indique dans La Libre que si l’option a sérieusement été envisagée, cela ne se fera pas à cause du manque de personnel. A la place, trois centres de convalescence ont été créés: Heures Claires à Spa, centre de revalidation des mutualités chrétiennes à Spa-Nivezé et centre de convalescence de la Maison de Mariemont à Morlanwelz. Il s’agira au total de 168 places. La ministre envisage également de mettre à disposition des lits dans les hôpitaux psychiatriques, en maintenant un cloisonnement entre les patients Covid et non-Covid comme c’est déjà le cas dans certaines maisons de repos.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer