Frédéric Daerden envisage l’extension du tram vers Herstal et Seraing

Alors que le tram liégeois montre ses travaux le long de la Meuse, certains imaginent déjà son prolongement à ses deux extrémités le long de l’eau, soit vers Seraing et Herstal. En tant que ministre communautaire, nouveau patron du PS liégeois et bourgmestre en titre de Herstal, Frédéric Daerden a évoqué hier cette possibilité. Étendre le tram à Seraing permettrait de relier un campus de 10.000 étudiants, une gare des bus, un nœud autoroutier…

Du côté de Seraing, le tracé en ligne droite serait facile à réaliser depuis Sclessin mais, du côté d’Herstal, ce le serait moins. Un certain nombre expropriations devraient en outre être réalisées, notamment au moment de repiquer à gauche au niveau de la place Licourt.

Le coût total du tram en Cité ardente est de 430 millions d’euros (construction et maintenance) dans un partenariat public-privé d’une durée de 30 ans. Selon l’élu herstalien, le coût des deux prolongements

se situerait entre 160 et 170 millions d’euros. Reste à dégager une enveloppe budgétaire pour compléter les fonds Feder qui demanderaient de boucler le financement avant la fin de l’année 2023 pour une

Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, confirmait il y a un an que le PUM prévoit une organisation du futur réseau de bus incluant la création de cinq axes de « Bus à Haut Niveau de Service » pour améliorer significativement la vitesse commerciale des bus sur les extensions projetées du tram entre Coronmeuse et Herstal – Ma Campagne et entre le Standard et le pôle d’échange multimodal du pont de Seraing. Il soulignait également que “l’analyse des possibilités d’extension du tram vers Herstal et/ou Seraing devra dès lors intégrer ces modifications du réseau de bus et prendre en compte l’évolution de l’offre ferroviaire suburbaine projetée par la SNCB.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer