Human Bodies au Palais des Congrès: l’expo si scandaleusement nulle que les organisateurs s’enfuient

La direction du Palais des Congrès ferait-elle preuve de laxisme par rapport au sérieux des organisateurs qui utilisent ses infrastructures et sa réputation? Au mois d’avril de l’année passée, une “Poudlard night” censée émerveiller ses participants autour de l’univers d’Harry Potter avait déclenché une vague de commentaires déçus et de demandes de remboursements sur les réseaux sociaux. La raison? Une décoration “cheap” et pas du tout à la hauteur de ce qui avait été annoncé.
Or ce week-end, les commentaires déçus suite à l’exposition “Human Bodies” qui se tenait samedi et dimanche au rez-de-chaussée dudit palais des congrès sont encore plus rageurs. Pourtant, ce concept d’exposition montrant des corps ou des organes humains plastinés (tissus biologiques préservés en remplaçant les différents liquides organiques par du silicone) a connu un beau succès dans de nombreuses grandes villes du continent américain ou européen et était donc précédé par un vrai renom -malgré une polémique sur l’origine des corps.

Pour cette déclinaison liégeoise , “il n’y avait même pas le dixième de ce que j’avais déjà pu voir précédemment“, regrette d’emblée l’un des visiteurs. Et à défaut de quantité, c’est peu dire que la qualité n’y était pas non plus: “Je suis très déçue. C’était manifestement des restes achetés en seconde main qui, en plus, étaient sale et poussiéreux“, relève Sophie. Et Alice, une sage-femme scandalisée par le n’importe quoi de cette arnaque nous montre, photos à l’appui, les nombreuses incohérences et erreurs de montages démontrant le manque de sérieux manifeste des organisateurs: “Ici on expose une colonne vertébrale et l’un des rares explicatifs de l’expo mis à cet endroit parle… de l’oeil et de l’oreille. Là, les pieds du squelette sont montés à l’envers. Ou regardez, à plusieurs endroits les découpes transversales sont placées dans un mauvais ordre.” Unanimement, ça ne valait pas les 17€ payés pour l’achat du ticket!

Sur place, afin de ne pas devoir faire face aux nombreuses critiques et demandes de remboursement, les organisateurs avaient tout simplement déserté les lieux, laissant finalement l’accès libre sans plus aucun contrôle des tickets. Et alors que certains cherchaient encore à réserver en ligne malgré un système lui aussi défaillant, les commentaires similaires fusaient sur Facebook: “Renseignez vous, c’est de la pure merde! On n’arrête pas de le dire! Certains rentrent sans mème payer, gâchez pas votre temps a aller dans cette “expo” minable !”

Après les avoir vainement cherchés sur place, nous avons contacté -sans réponse- l’entreprise allemande “Leo Woof Ent.” à l’origine de ce fiasco (ou de cette arnaque). Chose surprenante: l’événement, qui tient en des tables à tréteaux avec nappes noires, mange-debout et objets maltraités dignes d’une fancy-fair d’école, est également programmé à Mons le week-end prochain. “On se réjouissait, je suis un peu choquée“, nous confiaient à la sortie Charline et son compagnon, juste avant la fermeture. “C’est quand même le Palais des Congrès. Ils vérifient leurs expos, non ?”

0 Partages