La fécondité en 2018 recule en Wallonie et à Bruxelles !

 

La statistique définitive des naissances de l’année 2018 montre une baisse du nombre de nouveau-nés de 1,1% par rapport à 2017. Cette diminution est plus marquée en Wallonie (-2,2%) et à Bruxelles (-1,9%) qu’en Flandre où l’évolution est plutôt à la stabilité (-0,3%).

Dans la majorité des cas (84,5%), c’est un couple uni (marié ou cohabitant) qui accueille le nouveau-né. Dans 15,5%, c’est une mère seule qui donne naissance. Par ailleurs, comme c’est le cas depuis 2015, un peu plus de la moitié des enfants naissent hors mariage (52,6%) en 2018.

De manière assez stable, il ressort également qu’un enfant sur cinq nait par césarienne en Belgique (21,1% des cas).

L’âge moyen de la mère à la naissance de son premier enfant progresse de nouveau pour atteindre 29,2 ans. L’âge moyen tous rangs confondus s’élève quant à lui à 30,9 ans pour la mère et 34,1 ans pour le père.

L’indice conjoncturel de fécondité

diminue encore et s’élève à 1,62 enfant par femme. Il est particulièrement bas dans le Limbourg (1,48 enfant par femme) et dans le Brabant wallon (1,53 enfant par femme) alors que dans la capitale bruxelloise, il s’élève à 1,77 enfant par femme. Source Statbel

4 Partages
Tweetez
Partagez3
Partagez
Enregistrer1