La Ville incite à aménager des endroits où stationner son vélo dans l’enceinte des écoles

Partout, la rentrée (scolaire et professionnelle) et le pic d’activités qu’elle entraîne, représente chaque année un enjeu en matière de mobilité et de congestion, surtout dans les grandes villes. Cela se corse encore cette année avec les travaux du tram, certains aménagements de voirie et le contexte Covid.

Liège accueille au quotidien près de 100 .000 élèves et étudiants en formation sur son territoire, dans tous les réseaux d’enseignement, du maternel au supérieur. L’échevin de la Mobilité, Gilles Foret, craint qu’avec les mesures sanitaires, une partie des usagers des transports en commun se détourne des bus et opte pour la voiture, rendant la situation encore plus compliquée. Une task force, réunissant les acteurs de la mobilté, a donc été mise en place par la Ville de Liège en mai dernier dans le but de réaliser des aménagements favorisant les modes doux, la marche et le vélo, en vue de la rentrée scolaire. Pour essayer de convertir des parents d’élèves, des étudiants ou le personnel des écoles.

Deux appels à projets distincts seront ainsi proposés aux directions de tous les établissements scolaires. Un courrier leur a d’ailleurs été adressé la semaine dernière, pour détailler ces deux projets et leurs modalités :

– Mise à disposition de dispositif de stationnement vélo, dont des barrières Nadar , permettant le stationnement sécurisé, à placer dans l’enceinte de l’établissement

– Un accompagnement méthodologique pour repenser la mobilité : via les services de l’asbl Empreintes , Organisation de Jeunesse reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles et experte dans l’éducation relative à l’environnement et à la transition en vue d’un accompagnement en « éducation à la mobilité et à la sécurité routière

0 Partages