Les Ardentes et les Francos se réunissent au sein d’une fédération des festivals de musique

Les grands festivals de musique francophones ont annoncé fin de semaine dernière s’être réunis pour créer la Fédération des Festivals de Musique en Wallonie et à Bruxelles (FFMWB Asbl). “Mais elle est ouverte et destinée à grandir: tout festival avec un budget minimum de 40.000 euros est le bienvenu”, explique Jean-François Guillin, secrétaire et porte-parole

C’est la crise sanitaire qui touche durement le secteur qui a accéléré sa création: “Ca faisait quelques années que l’on en parlait, en Flandre, plus de 80 festivals forment une fédération”, continue Jean-François Guillin, “aujourd’hui, on s’est rendu compte qu’on était plus fort ensemble, afin de parler d’une seule voix”. Est notamment pointée du doigt l’annulation des festivals où chacun a un peu fonctionné à sa propre manière, entraînant parfois des questions chez les festivaliers.

Cette coupole permettra notamment de proposer un encadrement afin de professionnaliser davantage le secteur et de l’aider à continuer à grandir. “Elle sera amenée à favoriser la mise en commun des expériences, à partager de l’information, à offrir une structure ressource pour tous les organisateurs membres et leur proposer un accompagnement. Cette mise en réseau permet d’ assurer une représentation coordonnée et concertée de ses membres avec nos homologues flamands auprès des instances décisionnelles fédérales, communautaires, régionales et locales”, indique la fédération.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer