Les gens du voyage installés à Esneux n’ont pas l’intention de partir

Les septante-cinq caravanes qui se sont installées dimanche sans autorisation sur des terrains du CPAS de Liège à Esneux (province de Liège), ont décidé de rester malgré l’Arrêté pris par la bourgmestre Laura Iker, qui leur demandait de quitter les lieux pour le 12 août à 17h00.

Les gens du voyage se sont installés illégalement dimanche sur des terrains loués par un fermier de l’entité, à Rosière, près du site classé de la boucle de l’Ourthe. Selon la bourgmestre d’Esneux Laura Iker, la situation est délicate pour les déloger à cause du nombre de caravanes installées. “Ils sont en moyenne cinq personnes par caravane. Nous n’avons pas les moyens avec notre zone de police d’intervenir seuls, c’est pourquoi je leur ai demandé de réclamer un appui de la police fédérale. Je me doute que la police fédérale à d’autres priorités, mais le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem avait promis un appui de la police fédérale aux communes si nécessaire”, explique à l’agence Belga la bourgmestre.

Les règles anti-Covid violées

En plus de ne pas respecter les mesures en vigueur avec notamment les interdictions de rassemblements dues à la pandémie et, en plus du manque de sécurité au bord de l’Ourthe et de la salubrité des lieux, Laura Iker déplore un autre constat.

“Quelques personnes des gens du voyage se promènent sans masque dans Esneux. Je me dois d’agir et de faire respecter les règles.” Le dossier suit son cours et la bourgmestre d’Esneux doit attendre le retour de sa zone de police avec la réponse de la police fédérale. Elle espère toutefois qu’elle n’aura pas les autorisations trop tard, lorsque les gens du voyage seront partis.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer