L’offre de reprise de Maxi Toys par King Jouet est acceptée, 826 emplois sauvés

Le tribunal de l’entreprise de Mons a validé l’offre de reprise de Maxi Toys par l’actionnaire familial de King Jouet. L’offre déposée le 24 juillet dernier sauve 826 emplois et prévoit la reprise de 117 magasins en Belgique et en France.

Le 18 mai dernier, Maxi Toys, qui compte près de 200 magasins majoritairement en Belgique et en France, avait demandé d’être placée en procédure de réorganisation judiciaire par le Tribunal de l’entreprise de Mons. Plusieurs changements d’actionnaires successifs avaient davantage fragilisé que renforcé l’entreprise, passée des mains du néerlandais Blokker à celles du portugais Green Swan puis celle de Mirage Group, nouvelle émanation de Blokker. Dans un marché du jouet subissant la concurrence de l’e-commerce, la crise sanitaire liée au coronavirus se révéla un choc supplémentaire et critique.

Le 24 juillet dernier, l’actionnaire familial historique de King Jouet, la famille Gueydon, avait déposé une offre de reprise de 2/3 des actifs de Maxi Toys, à travers une nouvelle entité dénommée New MT, elle-même associée pour la cause à la société King Jouet. Cette offre a été retenue aujourd’hui par le tribunal de l’entreprise de Mons. Elle prévoit le maintien de l’enseigne Maxi Toys, ainsi que celui de son équipe de direction actuelle, qui opérera de façon autonome. 826  emplois sont maintenus sur un peu plus de 1200. La centrale belge de Maxi Toys et l’entrepôt de Houdeng-Goegnies sont assurés de la continuité de leur activité. 20 magasins sur 26 sont repris en Belgique, ainsi que 2 formats city, et 96 magasins sont repris sur les 129 présents en France.

Avec près de 350 magasins, les deux enseignes King Jouet et Maxi Toys, tout en restant autonomes, représenteront un chiffre d’affaires sous enseigne d’environ 400 M€.

“La complémentarité des enseignes et réseaux, les synergies possibles, la proximité des cultures managériales donnent du sens à cette opération et ouvrent de belles perspectives à Maxi Toys pour lui permettre de relever les défis actuels” explique Philippe Gueydon, Dirigeant du groupe King Jouet. “Sur un marché du jouet résilient, marqué par la rude concurrence du e-commerce et la nécessité de s’adapter aux nouveaux modes de consommation des clients, l’expérience acquise avec King Jouet et nos performances solides valident notre ambition.”

Alain Hellebaut, CEO de l’enseigne Maxi Toys, se félicite également de ce rapprochement, tout en ayant une pensée pour ceux des collaborateurs qui ne pourront être repris : “Notre enseigne était en difficulté mais s’appuie sur des bases saines et solides. Son rachat par New MT va lui permettre dans un premier temps de réussir la prochaine saison de Saint-Nicolas et Noël, garantir sa stabilité, et lui amener la puissance, la digitalisation et la différentiation qui font le succès de King Jouet.”

Qui est King Kouet ?

Le premier magasin King Jouet est apparu en 1989 en France, fondé par la famille Gueydon, qui développa aussi dès 2000 un site marchand, jouet-online.com, devenu kin-jouet.com. Le groupe italien Prenatal Retail Group, leader européen des produits de l’enfant, a pris une participation de 51% du Groupe King Jouet.  L’enseigne est l’un des premiers acteurs omnicanal du jouet en France. Le groupe réalise un chiffre d’affaires sous enseigne de 250 millions d’euros HT et regroupe plus de 1 000 salariés.

0 Partages