Quatre nouvelles salles d’opération avec imagerie médicale et robotique intégrées au CHU

Quatre salles d’opération avec imagerie médicale et robotique intégrées ont été inaugurés vendredi au CHU du Sart-Tilman. Il s’agit d’une première européenne et d’un investissement de 13 millions d’euros: 1 million € pour la construction du bâtiment aux moyens d’éléments préfabriqués et 12 millions € pour les installations techniques et d’imagerie médicale (scanner, arceau d’imagerie robotisé)

Le taux d’occupation des salles du bloc opératoire atteint aujoud’hui 90 % en chirurgie cardiaque, 95 % en chirurgie orthopédique, 90 % en chirurgie maxillo-faciale… avec beaucoup de difficultés d’organisation. Or la construction (attendue) de l’Institut de Cancérologie va accroitre les besoins en opérations oncologiques. Il fallait donc construire un nouveau bloc, dans le prolongement direct du bloc existant et qui sera directement en lien avec la nouvelle unité de cancérologie.

Les nouvelles salles contiennent un scanner sur rails qui permet de desservir deux salles de manière conjointe. Et voici pourquoi c’est une première: « le scanner ne reste pas dans la zone d’intervention. Après son utilisation, il retourne directement dans un sas de stationnement fermé entre les deux salles, libérant ainsi l’espace pour l’acte chirurgical lui-même. Dans le sas, il est désinfecté et peut faire l’objet d’actes techniques, sans perturber les opérations. La qualité de l’air dans chaque salle est garantie par la gestion des portes du sas et par le refroidissement par eau glacée du scanner. Avec ce système, c’est l’imagerie médicale qui se déplace vers le patient et plus l’inverse » expliquent les chirurgiens.

Le matériel proposé permet d’assurer à tout patient tout type d’intervention chirurgicale : abdominale, urologique, cardiovasculaire, orthopédique, de neurochirurgie. Et, si les systèmes d’imagerie sont aujourd’hui à la pointe technologique, tout est prévu pour pouvoir, ultérieurement ajouter des fonctionnalités selon l’évolution des pratiques chirurgicales et /ou des nouvelles technologies, complète-t-on au CHU.

0 Partages