Rémunérations en hausse chez #Enodia (Publifin): 30.000€ pour Fernandez et 22.000€ pour Jadot

Le 29 septembre prochain, lors de l’AG d’Enodia (anciennement Publifin), un point délicat concernant la réintroduction des rémunérations au sein du conseil d’administration sera sur la table. Des rémunérations qui seront en hausse.

Il est en effet question d’une rémunération annuelle fixe de 30.000 euros pour la présidente socialiste Julie Fernandez Fernandez et de 22.400 euros pour le vice-président libéral Jean-Claude Jadot, révèle le journal La Meuse dans son édition de ce 7 septembre. Les jetons de présence pour les autres administrateurs seront en hausse (217 euros). Il s’agit là de montants brut.

Pour le moment, tous les administrateurs touchent des jetons de 150 euros brut, sur base de leur présence effective. Ce point a donc pour but de modifier le système actuel puisqu’il permettra à la présidente ainsi qu’au vice-président de bénéficier d’un montant annuel. Tandis que les jetons des autres administrateurs seront augmentés. Une indemnité kilométrique est également prévue.

C’est le comité de rémunération d’Enodia qui a fait cette proposition, continue le journal sur base d’un document interne expliquant que la société estime que le modèle de rémunération actuel n’est pas adapté.

Rappelons aussi que ces montants avaient été revus à la baisse, avec l’introduction de simples jetons de présence pour tous les mandataires, suite au scandale Publifin. Il s’agit donc là d’une volonté de “rétablir la situation”, pointe le journal, relayant les propos de la présidente. Enodia respecte par ailleurs les limites fixées par le Code wallon de la démocratie locale (maximum de 4.999,28 € bruts pour les administrateurs).

Le point sera également proposé dans tous les conseils communaux des localités actionnaires de l’intercommunale et au conseil provincial où il devra être avalisé.

0 Partages