Une maison de repos de Saint-Ghislain affiche des couleurs

 

Les maisons de repos ont malheureusement fait régulièrement la une de l’actualité en 2020 en raison de la crise sanitaire. Rompant radicalement avec les mauvaises nouvelles, architectura.be vous présente la toute nouvelle maison de repos et de soins de Sirault, conçue par les architectes d’A&G Atelier d’Architecture pour le CPAS de Saint-Ghislain. La construction de cette MRS aux façades très colorées a pris un peu moins de deux ans.

Le projet consiste en la construction d’une maison de repos et de soins (MRS) de 59 lits pour le compte du CPAS de Saint-Ghislain. « Le choix de l’implantation a été guidé par la volonté de créer, en zone d’habitat rural, un bâtiment à l’échelle du contexte existant avec des pignons dont les gabarits s’apparentent au bâti existant », explique Céline Bracq, de l’Atelier d’Architecture A&G.

A l’heure actuelle, la conception d’une MRS doit s’inscrire dans le cadre d’un projet de vie et rencontrer les attentes et les besoins légitimes tant des résidents que du personnel et des gestionnaires. « La conception architecturale doit dès lors offrir aux résidents un cadre de vie de qualité, qu’ils pourront, au maximum de leurs capacités physiques et intellectuelles, s’approprier et où ils pourront s’épanouir en tant qu’individus à part entière », continue l’architecte.

Une organisation en étoile

La volonté du maître d’ouvrage était de concevoir une organisation ‘en étoile’, permettant d’envisager dans le futur une extension du nombre de lits. Céline Bracq : « Pour cette raison, un volume central, reprenant les fonctions de services aux résidants, fait la liaison entre les ailes de chambres, en façade avant, et les zones dédiées au personnel à l’arrière. De cette manière et naturellement, une zone extérieure de promenade, de détente et de repos a été générée entre les deux ailes de chambres. » Chaque aile est associée à une couleur spécifique, ce qui rend l’organisation générale des bâtiments claire et facilement lisible par les résidents et les visiteurs. L’agencement en étoile permet à chaque pièce de bénéficier d’un large éclairage naturel et, pour éviter la surchauffe, toutes les chambres sont orientées est-ouest.

Un choix réfléchi de matériaux

Structurellement, le système constructif est principalement en béton. Les matériaux extérieurs se veulent durables, demandent peu d’entretien et sont parfaitement intégrés dans le contexte bâti. « Les ailes des chambres sont en ardoises artificielles, toiture et façades confondues, avec chéneaux intégrés », précise Céline Bracq. « Pour éviter un effet massif, une mixité de teintes dans les ardoises a été choisie. Le volume de liaison est, quant à lui, réalisé en zinc de teinte rouge terre, s’harmonisant avec les ardoises. Les cages d’escalier extérieures sont ‘dissimulées’ derrière le même bardage en zinc mais ajouré dans une teinte identique. Enfin, les pignons des ailes de chambres sont en moellons, rappelant l’ancien mur d’enceinte. »

Source: A&G Atelier d’Architecture – Mons

1 Partages
Tweetez
Partagez1
Partagez
Enregistrer