Une seconde vie moins contemplative pour la Basilique de Chèvremont

 

Aux 19e et 20e siècles, la commune de Chèvremont (Chaudfontaine, province de Liège) était un lieu de pélerinage très couru. Surplombant la Vesdre, l’imposante basilique, quelque peu démesurée dans ces lieux dédiés à la nature, était occupée et gérée depuis sa fondation par l’ordre des Carmes déchaussés. Depuis 2016, les Carmes cherchaient un acquéreur. C’est désormais chose faite puisqu’un consortium de trois sociétés de promotion immobilière vient de racheter le bâtiment en vue de le transformer en un ensemble de 71 logements. La conception du projet a été confiée au bureau Altiplan Architects.

Les trois acquéreurs, réunis au sein de la SRL ‘Les collines de Chèvremont’, sont le Groupe Eckelmans, promoteur immobilier spécialisé dans des projets d’envergure, le Groupe Socatra, entreprise générale de construction familiale et Inside Development, promoteur immobilier spécialisé dans la reconversion de bâtiments de caractère. Ils ont dépensé 1,145 million € pour acquérir la basilique, le cloître, le couvent et des petites maisons tout autour. Seule la ‘Chapelle des Anglais’, datant du 17e siècle, classée et propriété de la fabrique d’église de Vaux-sous-Chèvremont, n’est pas concerné par la vente.

Un lieu d’exception

L’ensemble va être transformé en une septantaine de logements, qui auront l’avantage de se situer dans un lieu prestigieux et grandiose, construit à la fin du 19e siècle (et devenu basilique mineure en 1928). « Chaque appartement sera unique car il s’inscrira dans la structure extérieure qui sera conservée. On gardera la verticalité que l’on voit d’en-bas », explique Carlos De Meester, d’Inside Development. Chaque logement (une à quatre chambres) disposera d’une terrasse et aura une superbe vue sur les bois et la vallée avoisinants.

Les promesses

La SRL ‘Les collines de Chèvremont’ a promis de préserver la volumétrie de ces bâtiments emblématiques et historiques tout en leur redonnant de nouvelles affectations, de créer des espaces partagés pour favoriser le vivre ensemble, de réutiliser au maximum les matériaux nobles démontés et de travailler autant que faire se peut avec des entreprises locales.

Planning prévu : dépôt du permis en 2021, obtention en 2022 et fin des travaux en 2024.

Source: Today In Liège, RTBF

 

Source: Today In Liège, RTBF

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer